Holzminden - Prisonniers en 14-18
Accueil du site
Articles publiés dans cette rubrique
dimanche 11 octobre 2009
par Fred HIERNAUX
Rapport-mémoire de Me P.A. GEORGIADES
Je viens de découvrir un témoignage intéressant :
"Rapport-mémoire de Me P.A. GEORGIADES, avocat hellène à Constantinople au sujet de son internement par les autorités allemandes d’occupation en Roumanie et de la situation, en général, des internés dans les camps de concentration en Bulgarie et dans celui de Holzminden en Allemagne (mars 1917 - novembre 1918)."
Vous trouverez ce rapport en ligne avec le lien indiqué dans cet article. Les pages concernant le camp de Holzminden se trouvent à partir de la page 54, jusqu’à la fin du (...)

lire la suite de l'article
vendredi 1er mai 2009
par Fred HIERNAUX
Otages du Nord - Deuxième vague janvier 1918
Extrait d’un bulletin municipal de Tourcoing communiqué par Bernard Demet
Femmes
Par un hiver rigoureux, le voyage dura 70 heures pendant lesquelles les voyageuses grelotaient dans des compartiments non chauffés.
À leur arrivée, les otages furent accueillies par des hurlements et des cris féroces poussés par des hommes, des femmes et des enfants qui ne se contentent pas de huer les prisonnières mais leur jettent des pierres.
les otages parquées dans des baraquements furent entassés dans une promiscuité abominable. le couchage ne comportait que deux couvertures et une paillasse remplie soit de foin pourri, soit de papier, et dont l’enveloppe était grise de crasse. Qu’on (...)

lire la suite de l'article
vendredi 1er mai 2009
par Fred HIERNAUX
Otages en Russie
Extrait d’un bulletin municipal de Tourcoing communiqué par Bernard Demet
Parallèlement à l’envoi de femmes otages au camp d’Holzminden, quelques hommes ont dû recevoir cette missive de la part des autorités allemandes.
30 décembre 1917, convocation adressée aux otages désignés pour être évacué en Russie :
« le gouvernement français s’est refusé à laisser rentrer dans leurs foyers les Alsaciens qui en ont été arrachés dès le début de la guerre.
Par contre mesure, le haut commandement a décidé de prendre dans les territoires occupés un nombre d’otages hommes et femmes.
Vous figurez parmi les personnes désignées comme otages et vous êtes sommé de vous présenter mardi le 1er janvier (...)

lire la suite de l'article
vendredi 1er mai 2009
par Fred HIERNAUX , Jean Claude AURIOL
Récit d’un employé de la Banque de France à Lille
Ce texte, quoique un peu "idyllique", a l’avantage de nous donner quelques détails sur le camp et notamment sur la composition des prisonniers s’y trouvant. Merci à Jean-Claude Auriol pour la transmission de ce texte.
Renseignements donnés par un prisonnier civil rapatrié du camp d’Holzminden au cours d’une causerie donnée au siège de la fraternelle des régions occupées le samedi 20 janvier 1917 à 17:00.
Après deux ans environ d’internement en Allemagne, dont la plus grande partie au camp d’Holzminden, Mr X a été renvoyé en France en compagnie d’une jeune fille belge interné comme lui à Holzminden et (...)

lire la suite de l'article
jeudi 16 octobre 2008
par Gérard L’HOMEL
THOUVENIN Joseph et GERARDIN Pierre
Prisonniers civils revenant du camp d’Holzminden le 30 mars 1916
Relevé par G. L’Homel aux A. D. (54), Réf : 8 R 173
NANCY
Le Commissaire Spécial, Chef de Service, à Monsieur le Général Commandant le D. A. L.
Renseignements Militaires fournis par MM. THOUVENIN Joseph et GÉRARDIN Pierre, rapatriés d’Allemagne et retournant le 1er à Vathiménil, le 2ème à Chenevières Meurthe et Moselle. Ils ont quitté le camp de Holzminden le 30 Mars 1916 et sont arrivés le lendemain à Schaffhouse. Aucun train militaire ne fut rencontré pendant le trajet. À Carlruhe [Karlsruhe] se trouvaient garés beaucoup de trains de ravitaillement. À Appenveier (...)

lire la suite de l'article
mercredi 15 octobre 2008
par Gérard L’HOMEL
PERRUTTE Jean Pierre
Prisonnier civil à Holzminden - Rapatrié le 7 avril 1916
Relevé par G. L’Homel aux A. D. (54), Réf : 8 R 173
Nancy le 17 avril 1916 Renseignements militaires fournis par Monsieur PERRUTTE Jean-Pierre, prisonnier civil à Holzminden, rapatrié le 7 février dernier, demeurant à Vandœuvre (Meurthe et Moselle). À côté du camp de prisonniers civils français, se trouve un camp de soldats allemands de 1000 à 1200 hommes. Parmi ceux-ci est prise la garde du camp. Ce sont des vieux, des jeunes recrues et même des blessés guéris qu’on envoyait là avant de retourner au front. En moyenne toutes les 6 semaines, ces hommes changeaient. Ils faisaient (...)

lire la suite de l'article
lundi 13 octobre 2008
par Gérard L’HOMEL
28 février 1916
SCHLOUP Jules
Renseignements fournis à la préfecture de Meurthe-et-Moselle
Relevé par G. L’Homel aux A. D. (54), Réf : 8 R 173
Renseignements fournis par SCHLOUP Jules, vigneron, né à Corny (Als. Lor.) le 17 Août 1855, français, habitant de Norroy-les-Pont-à-Mousson, demeurant à Pompey, Maison GÉRARD, rapatrié du camp d’Holzminden, le 9 Février 1916.
Le voyage a duré 48 heures de Holzminden à la frontière Suisse. Les soldats qui accompagnaient le convoi n’avaient reçu pour le trajet qu’un petit morceau de pain et très peu de saucisse, ration tout à fait insuffisante, de sorte que les prisonniers rapatriés, qui eux possédaient encore du pain et du chocolat venant (...)

lire la suite de l'article
jeudi 22 mai 2008
par Fred HIERNAUX
Mr BARDEAU, artiste peintre, prisonnier à Holzminden
Une série de photographies-cartes postales de 1916 et 1917, toutes adressées le 18/12/1918 de Paris par Mr Bardeau (le nom est difficilement lisible, repris d’après les signatures), ex-prisonnier à Cologne, puis Holzminden, à son "vieil et unique ami André Escourrou". Cette expression est reprise sur toutes les cartes en entête, puis suit un descriptif ou une explication de la photo, repris en commentaire sur chaque photo. Une photo de la signature est aussi à voir pour ceux qui ont une idée sur son nom (...)

lire la suite de l'article
jeudi 17 avril 2008
par Fred HIERNAUX
Trouvé sur le site de la BDIC à Nanterre
Récit de captivité de R.GUFFROY
Directrice d’école à Carvin (Pas de Calais)
Merci à Stéphanie Couriaud pour cette trouvaille et la transcription du texte. Voir le texte original sur le site de la BDIC à Nanterre.
En complément, une photo des 4 institutrices du Pas de Calais, dont Mme Guffroy, est disponible dans la rubrique "Listes de prisonniers".
RECIT DE LA CAPTIVITE D’UNE DAME OTAGE AU CAMP DE PRISONNIERS D’HOLZMINDEN
« Le 30 décembre 1917 la kommandantur allemande nous fit signifier par un de ses agents d’avoir à nous tenir prêtes à partir comme otages en Allemagne pour la question des Alsaciens-Lorrains. Nous avions le droit à 50 kg de bagages et le départ (...)

lire la suite de l'article