Holzminden - Prisonniers en 14-18
Accueil du siteBibliographie
Brèves
Le "bal des aîeuls" de Thérèse Soudan primé
dimanche 4 novembre
A noter que le livre "Le bal des aïeuls" de Thérèse Soudan a reçu le 14 octobre 2012 le prix spécial du jury au 7ème salon du livre des gourmets de lettres à l’Hôtel d’Assezat à Toulouse. Félicitations à l’auteur.
 
Sur le Web
CIRHIBRU
Site du centre interdisciplinaire de recherches sur l’histoire de Bruxelles de l’université libre de Bruxelles
Les ténèbres de l’occupation 1914 - 1918
Jean Claude AURIOL - 2008
mardi 4 mars 2008
par Fred HIERNAUX
popularité : 1%

LES TENEBRES DE L’OCCUPATION 1914 – 1918

L’ Histoire de France se construit non seulement par le rappel des phrases glorieuses, mais aussi par l’évocation des heures sombres... A partir de ce concept, j’ai pensé qu’il était temps aujourd’hui, de rédiger un ouvrage sur cet aspect particulier de la guerre que l’on a dit « grande », c’est-à-dire l’occupation allemande dans les régions du Nord et de l’Est de la France. En effet, on a beaucoup écrit sur la « boucherie » du XXème siècle mais peu d’auteurs se sont penchés sur la souffrance des hommes, des femmes et des enfants dans les zones envahies. Les violences infligées aux civils durant ce conflit est un sujet qui est le parent pauvre de l’historiographie de la 1ere guerre mondiale.

En cette année 2008, 90ème anniversaire de la fin de la guerre, il est important de décrire, d’expliquer la vie de celles et ceux, qui sans arme, sans information, dans le plus complet dénuement, ont tenté de survivre à cette occupation. Car depuis la fin de la guerre, les populations sous le joug allemand ont conservé dans leur mémoire, qu’elle soit individuelle ou collective, le souvenir des villes et villages en flammes, des réquisitions, des cimetières provisoires de fusillés, des ordres et affiches révélant les termes « Verboten » ou « sera condamné à mort ». Comment oublier la répression exercée par des responsables de Kommandanturs au comportement inhumain. La vie quotidienne avec les soldats du Kaiser, la prison, les déportations de civils, les camps de concentration, le travail forcé, les évacués, méritent toute notre attention.

L’histoire de cette occupation présente un intêret incontestable. Intérêt sur le plan humain, à savoir comment les troupes allemandes ont traité les habitants. Intérêt psychologique, car pendant cette terrible période les actions les plus extrêmes se sont révélées, comme par exemple les premiers pas, de ce que lors du deuxième conflit mondial on dénomma, la résistance. Pour les personnes qui se sont engagées dans une lutte souterraine, il s’agissait de participer d’une façon ou d’une autre, à un combat qui permettra la libération des zones envahies. Résistance qui fut mise en oeuvre principalement par des femmes, sans appui, sans assistance, dans un total isolement. Sans oublier la souffrance des anciens occupés d’un certain abandon de la part des autorités françaises, l’emploi à l’encontre des « réfugiés » du malheureux terme de « boches du Nord » et qualifiés par le kriegsministerium de « bouches inutiles » ! Un livre rare sur ce sujet qui a le mérite de révéler des faits méconnus mais pourtant bien réels, en quelque sorte des dégâts collatéraux provoqués par ce terrible conflit. L’opinion publique a volontairement ou pas oublié cette partie de l’histoire de la Grande Guerre, et pourtant ... Et puis peut-on raisonnablement penser que cette tragédie ait été bien décrite en son temps ? J’ ai la conviction que si ces drames n’avaient pas été plus ou moins occultés, la population de notre pays auraient pu prévoir ou tout au moins se prémunir des désastres et des atrocités de la deuxième guerre mondiale.... "Connaître et faire connaître l’histoire du passé est la leçon de l’avenir", tel est le fil conducteur de mon écriture : Les barbelés des bannis, Mémoire de papier, et Verdun 1916 un regard sur une bataille. ..............................................................................................................................................................................................................

LES TENEBRES DE L’OCCUPATION 1914 - 1918

Prix du livre : 18 € + 4 € de frais de port

Nom, prénom : ........................................

Adresse :...............................................................................................................................................................................................

Nombre d’exemplaires : ..... x 22 € = ....... €

Bon à renvoyer avec le règlement à :

Jean Claude AURIOL, 14 rue Louis Zamenhof – 31800 Saint-Gaudens

mail : jeanauriol@wanadoo.fr

 

Répondre à cet article